La rentrée 2021 n’aura sans doute pas grand-chose de commun avec toutes celles qui l’ont précédée. D’abord parce qu’elle signe le début de l’ère "post-Covid" et le retour à une vie sociale plus riche. Mais aussi parce que septembre devrait marquer la rupture avec nos anciennes habitudes de travail.

En effet, pour beaucoup de salariés qui occupent un emploi de bureau – en particulier dans les grands groupes de plus de 500 salariés – il est probable que le trajet quotidien entre domicile et lieu de travail appartienne à une époque révolue...

Retrouvez la tribune d'Olivier Raveneau, parue dans Les Echos

Vous souhaitez en savoir plus sur Swizi ?

Nous parler d’un projet ?

Contactez-nous